MCS Rugby

Le MCS, c'est avant tout une histoire riche, une histoire de famille, une histoire de cœur, une histoire partagée par tous les amoureux du rugby du Bas Salat, bien au-delà des deux communes que sont Mazères sur Salat et Cassagne.
Le MCS, c'est un état d'esprit que l'on partage dès son enfance en foulant les installations de Bouque de Lens, une fierté de représenter ce club, toutes ses valeurs et un honneur de porter ce maillot rouge et noir.

MENU

Inscrivez vous ci-dessous pour recevoir les dernières actualités

jeudi 31 janvier 2019

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby ....2

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby...
Récit d'hommes passionnés...

En rugby comme dans tous les sports, les matchs se gagnent c'est évident sur les terrains, mais parfois un peu de diplomatie où des indiscrétions peuvent faire changer les choses permettant de récupérer quelques points qui en fin de saison ont certainement une grande importance.

Quelques histoires au sein du MCS qui se sont produites par le passé dont vous y retrouverez des noms, des souvenirs, de la joie comme de la douleur, mais le plus important est, que ces souvenirs restent et perdurent parmi nous, dans notre famille....

Une histoire par mois vous sera dévoilée, au gré de la plume d'auteurs qu'eux seuls peuvent nous raconter..

Aujourd'hui Daniel RIBERE raconte sa deuxième histoire de rugby....

Le 20 Novembre 1983, Saison 1983/1984

"Le MCS reçoit l'US Montréjeau au stade de Bouque de Lens, sur la feuille de match beaucoup de joueurs de la saison 81/82 auxquels il faut rajouter F. MONGEOT, D. RIGAL, JL. SERRANO, H. BOTTAREL, J. MARCEL, PH. LACASSAGNE.

De retour de Toulouse (AG des cyclotouristes) à vitesse grand V, pour voir la fin du match. Je trouve devant le stade à 16h10 A. SUTRA qui part le sac à la main et qui m’explique que le match a été arrêté à la 50 éme minute sur le score de 13 à 6 en faveur du MCS. Je me rends au vestiaire de l’arbitre, un ancien pilier du FCTT contre qui j’avais joué et également présent dans le vestiaire Joseph CANAL qui essai d’arrondir les angles. L’homme au sifflet nous explique que sur une touche un joueur du MCS s’est fait descendre, H. BOTTAREL en l’occurrence, ce qui avait provoqué une belle générale, mêlant joueurs et public et que le terrain avait été envahi par des spectateurs locaux.
Après l’avoir écouté nous lui proposons de venir casser la croute « chez Pierre siège » du club. Il refuse, en insistant un peu il se laisse convaincre et à trois nous nous retrouvons dans une arrière salle du café, autour d’une table bien garnie, charcuterie, viande froide, fromage, croustade et un soupçon de vin rouge.
   Surement satisfait de l’accueil, son rapport sur les incidents envoyé au comité aura quelque peu évolué, l’arrêt de la rencontre sera imputé à l’US MONTREJEAU. Match perdu avec zéro point et deux points de moins en fin de poule.
Bien évidemment les Montréjeaulais font appel sur cette décision, après avoir reçu les trois parties : les clubs et l’arbitre (qui était ce soir-là dans ses petits souliers), le comité décide de faire rejouer le match le 10 Février 1984 en repartant sur le score acquis au moment de l’arrêt soit (13 à 6).
A l’issue d’une rencontre tranquille le MCS l’emporta 16 à 9, une pénalité de part et d’autre étant marquée. Le MCS termine ainsi la saison troisième de poule se qualifiant pour les phases finales des Pyrénées."