MCS Rugby

Le MCS, c'est avant tout une histoire riche, une histoire de famille, une histoire de cœur, une histoire partagée par tous les amoureux du rugby du Bas Salat, bien au-delà des deux communes que sont Mazères sur Salat et Cassagne.
Le MCS, c'est un état d'esprit que l'on partage dès son enfance en foulant les installations de Bouque de Lens, une fierté de représenter ce club, toutes ses valeurs et un honneur de porter ce maillot rouge et noir.

MENU

Inscrivez vous ci-dessous pour recevoir les dernières actualités

lundi 25 avril 2016

Le MCS et ses finales !!!

Le MCS et ses finales !!!


Il y a des finales où tout se gagne et d'autres où tout se perd.

Les finales sont toujours difficiles à jouer, d'une part  par la concentration, l'approche et l’entame du match mais aussi par le coeur que l'on y met.
On peut dire que sur ces plans de jeu les Supporteurs du MCS ont tout gagné. Quelle générosité dans l'affluence, dans le souffle des chants, dans l'ambiance avec des bandas du bout du pont généreux pour amener le rugby des clochers de Mazères et de Cassagne vers le titre de champion de Midi-Pyrénées.

Ce souffle fut comme le vent à Pechbonnieu un "tant" frais un "tant" chaud et parfois un "temps" brûlant.
Brûlant comme cette équipe réserve faite de jeunes et anciens joueurs tourné vers le même objectif, s'emparer de ce bout de bois écrit avec le nom du Mcs champion réserve de la promotion honneur 2015/2016.
Ce titre, cette bande de potes, ils sont allés le chercher, avec l'envie mais aussi avec des erreurs de jeunesse, mais que dire... au bout, il est là tendu vers le ciel porté par toutes les mains des joueurs qui ont su s'arracher dans ce match piège, mais au combien motivant.
La réussite de ce match commence par un essai en coin de Vitor Lopez non transformé (5-0), s'en suis une pénalité de Maxime Souquet (8-0). Mazères commence à rendre des pénalités coup sur coup (8-3) et (8-6), St Jory accélère son jeu et marque un essai en coin (8-11) non transformé, le vent de St Jory sous dans les oreilles des Mazèriens qui subissent ce nouvel essai (8-16) non transformé. Maxime Souquet ramène Mazères par pénalité (11-16) par pénalité. St Jory tient la dragée haute par ce drop à la 35e (11-19).
Mazères remet un coup d'accélérateur avec le travail des avants et envoie Loïc Marty sur percussion à l'essai (16-19) juste avant la mi-temps.
Les oranges ont redonnés des vitamines, les avants de Mazères donne la possibilité a Maxime Souquet de recoller au score (19-19), on sent les tribunes brûlantes, les chants et les cris sont là pour le MCS mais c'est St Jory qui fait trembler l'en but par un essai à la 45e (19-24) encore non transformé.
Mazères ne va pas lâcher le morceau aussi vite, une première pénalité permet de recoller (22-24) suivi très vite par une faute au sol de St Jory (25-24) de Maxime Souquet, L' ambiance redouble dans les tribunes, on entends MCS de Partout, les drapeaux s'agitent certes par le vent mais surtout par les mouvements de bras que leur donnent nos supporteurs.
...Le Graal est là au bout des bras... 

Les supporteurs déçus de St Jory mais haut combien sympathique laissent leurs places aux supporteurs de Caussade et oui, Mazères va encore jouer une finale et cette fois ci c'est l'équipe Une qui va en découdre avec l'équipe Une de Caussade.

Le vent n'a pas cessé bien au contraire, il faudra attendre pratiquement dix minutes pour que le public hausse la voie sur une pénalité de Romain Galy (3-0), les fautes au sol commencent à s’accumuler, Caussade ratera une pénalité à la 13e min, cinq minutes plus tard Doumenc est expulsé pour dix minutes (carton jaune). En supériorités numériques Caussade prend l'avantage au score (3-3) sur une pénalité et par un essai non transformé à la 20e min (3-8). Mazères se donne l'occasion de recoller au score mais la pénalité de Romain passe à coté, dans la foulée l'arbitre distribue les cartons jaunes, Florian Feuillerat et le 10 adverse vont se reposer 10 minutes. Mazères joue à 13 contre 14, dur dur les haricots et va encaisser un autre essai transformé à la 30e minutes (3-14). 41e Romain Galy passe une pénalité (6-14) mais le chassé-croisé des buteurs n’arrête pas et redonne au buteur de Caussade trois points de plus (6-17). La mi-temps va-t-elle éclaircir la vision de jeu pour le MCS ?.
Cela semble que oui, ou dès l'entame de la seconde période Romain Galy passe une pénalité (9-17) mais c'est sans compter sur Caussade qui bien organisé, ne laisse pas le doute s'installer et marque un essai certes non transformé (9-22) mais qui va mettre le MCS à une bonne longueur d'un probable retour.
Même avec une pénalité de Romain Galy (12-22) le Mcs aura du mal à revenir au score mais aussi à mettre en place son jeu ou toute tentative a été détruit par l'organisation défensive de Caussade qui va même se permettre de marquer un essai supplémentaire en fin de match (12-27), la messe est dite, les plus forts aujourd'hui ont gagné, Bravo CAUSSADE vous l'avez mérité.

La déception est grande dans nos rangs autant chez nos supporteurs que pour les joueurs mais la consolation est quand même d'avoir un titre qui revienne au club-house.
La saison  n'est pas terminée et le championnat de France vous attend de pied ferme, il va falloir se remotiver rapidement et redoubler de vaillance...

Allez le Mazères Cassagne Sports.
Joël Ponsolle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre empreinte de crampons ici :