MCS Rugby

Le MCS, c'est avant tout une histoire riche, une histoire de famille, une histoire de cœur, une histoire partagée par tous les amoureux du rugby du Bas Salat, bien au-delà des deux communes que sont Mazères sur Salat et Cassagne.
Le MCS, c'est un état d'esprit que l'on partage dès son enfance en foulant les installations de Bouque de Lens, une fierté de représenter ce club, toutes ses valeurs et un honneur de porter ce maillot rouge et noir.

MENU

Inscrivez vous ci-dessous pour recevoir les dernières actualités

jeudi 31 janvier 2019

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby ....2

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby...
Récit d'hommes passionnés...

En rugby comme dans tous les sports, les matchs se gagnent c'est évident sur les terrains, mais parfois un peu de diplomatie où des indiscrétions peuvent faire changer les choses permettant de récupérer quelques points qui en fin de saison ont certainement une grande importance.

Quelques histoires au sein du MCS qui se sont produites par le passé dont vous y retrouverez des noms, des souvenirs, de la joie comme de la douleur, mais le plus important est, que ces souvenirs restent et perdurent parmi nous, dans notre famille....

Une histoire par mois vous sera dévoilée, au gré de la plume d'auteurs qu'eux seuls peuvent nous raconter..

Aujourd'hui Daniel RIBERE raconte sa deuxième histoire de rugby....

Le 20 Novembre 1983, Saison 1983/1984

"Le MCS reçoit l'US Montréjeau au stade de Bouque de Lens, sur la feuille de match beaucoup de joueurs de la saison 81/82 auxquels il faut rajouter F. MONGEOT, D. RIGAL, JL. SERRANO, H. BOTTAREL, J. MARCEL, PH. LACASSAGNE.

De retour de Toulouse (AG des cyclotouristes) à vitesse grand V, pour voir la fin du match. Je trouve devant le stade à 16h10 A. SUTRA qui part le sac à la main et qui m’explique que le match a été arrêté à la 50 éme minute sur le score de 13 à 6 en faveur du MCS. Je me rends au vestiaire de l’arbitre, un ancien pilier du FCTT contre qui j’avais joué et également présent dans le vestiaire Joseph CANAL qui essai d’arrondir les angles. L’homme au sifflet nous explique que sur une touche un joueur du MCS s’est fait descendre, H. BOTTAREL en l’occurrence, ce qui avait provoqué une belle générale, mêlant joueurs et public et que le terrain avait été envahi par des spectateurs locaux.
Après l’avoir écouté nous lui proposons de venir casser la croute « chez Pierre siège » du club. Il refuse, en insistant un peu il se laisse convaincre et à trois nous nous retrouvons dans une arrière salle du café, autour d’une table bien garnie, charcuterie, viande froide, fromage, croustade et un soupçon de vin rouge.
   Surement satisfait de l’accueil, son rapport sur les incidents envoyé au comité aura quelque peu évolué, l’arrêt de la rencontre sera imputé à l’US MONTREJEAU. Match perdu avec zéro point et deux points de moins en fin de poule.
Bien évidemment les Montréjeaulais font appel sur cette décision, après avoir reçu les trois parties : les clubs et l’arbitre (qui était ce soir-là dans ses petits souliers), le comité décide de faire rejouer le match le 10 Février 1984 en repartant sur le score acquis au moment de l’arrêt soit (13 à 6).
A l’issue d’une rencontre tranquille le MCS l’emporta 16 à 9, une pénalité de part et d’autre étant marquée. Le MCS termine ainsi la saison troisième de poule se qualifiant pour les phases finales des Pyrénées."


jeudi 10 janvier 2019

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby ....

Mémoire du MCS, Livre ouvert d'histoire de rugby...
Récit d'hommes passionnés...

En rugby comme dans tous les sports, les matchs se gagnent c'est évident sur les terrains, mais parfois un peu de diplomatie où des indiscrétions peuvent faire changer les choses permettant de récupérer quelques points qui en fin de saison ont certainement une grande importance. 

Quelques histoires au sein du MCS qui se sont produites par le passé dont vous y retrouverez des noms, des souvenirs, de la joie comme de la douleur, mais le plus important est, que ces souvenirs restent et perdurent parmi nous, dans notre famille....

Une histoire par mois vous sera dévoilée, au gré de la plume d'auteurs qu'eux seuls peuvent nous raconter..

Aujourd'hui Daniel RIBERE raconte ...

Le 19 Février 1982, saison 1981/1982...

"Le MCS se rendait en match retour à LABASTIDE SUR L'HERS équipe à la réputation sulfureuse qui ne comptait plus le nombre de joueurs suspendus.
De retour des Pyrénées Orientales assez tôt pour faire la feuille de match, je faisais un arrêt au restaurant de l'Ours à BELESTA pour prendre le repas de midi. Deux tables à côté, un couple avec un monsieur solide qui mangeait, (sans le surveiller) tripes en entrée, cassoulet en suivant.... une bouteille de rouge, etc... 
Surprise à mon arrivée à Labastide sur L'Hers ce monsieur était là pour arbitrer la rencontre. 
Mr VALLS du comité Roussillon (ancien seconde ligne de l'USAP), une référence pour un Catalan.
En lui portant la feuille de match ou le MCS de l'époque alignait : P. LIN - G. PICASSE - R. POLASTRON - A. FOURNIE - J. ROUGEMAILLE - G. CAVE - J. CANAL (cap) - A. BROUILLET - F. CAUJOLLE - A. SOPUQUET (o) - P. CANAL - A. SUTRA - G. DUCASSE - JN. ROQUES - JC. ROUMAGNAC - P. FEUILLERAT, nous parlions un peu du Pays Catalan.

Le match débuta, correct, vingtième minute A. SOUQUET s'accrocha avec un troisième ligne adverse. Ils seront expulsés. Mi-temps 13 à 3 pour LABASTIDE.
Seconde période, il reste une demi heure à jouer, Mr VALLS, loin de l'action 'peut-être le cassoulet qui pèse) accorde un essai aux Ariégeois, malgré un passage flagrant en touche, non signalé par l'arbitre de touche local, G. PICASSE fait comprendre à ce dernier qu'il n'est pas d'accord, une belle générale éclate.
Le match est arrêté tout le monde rentre aux vestiaires, je me précipite auprès de Mr VALLS qui est en train de se déchausser, qui m'explique que mes joueurs sont difficiles à gérer et qu'il préfère en rester là... après argumentation en lui expliquant que quand il jouait à l'USAP il avait dû en voir d'autres et que ce n'était pas une petite bagarre qui allait l’inquiéter, après hésitation il fait reprendre le match... OUF !!!.
Les joueurs qui commençaient à se déshabiller ne comprennent rien, ils reviennent sur le terrain.
Le match se termine sans incident avec une victoire des locaux 23 à 9.
Le MCS récupère le point de la défaite qu'il aurait perdu et surtout ne sera pas pénalisé des deux points enlevés au responsable de la bagarre. Coup de sifflet final je vais chercher Mr Valls sur le terrain sous les quolibets de soi-disant supporters... contre qui nous aurions pu l'arbitre et moi, portés plainte pour propos homophobe ... enfin passons.
Après l'avoir félicité sur la maîtrise du match (faux cul Ribére) je lui fait comprendre que la suspension des joueurs expulsés pénaliserait les deux clubs... les licences sont rendues !!!

Avec ces trois points récupérer le MCS termine quatrième de poule et se qualifie pour les phases finales du championnat des Pyrénées et les 32ème de finale du championnat de France joués à Larroque d'Olmes face à St André de Roquelongue (Languedoc)."

Daniel RIBERE.
Photos du Livre des 110 ans